Sermon de Sir Shumule au Wiccan anonyme

Reçu ce commentaire :
« Texte intéressant, mais trop sectaire. La plupart des Wiccans assumés ont les mêmes intérêts que vous, Sir Shumule. » – Anonyme.
Pourquoi, dans ce cas, suis-je Wotaniste, et non « Wiccan » ou « Païen » ? Personnellement, j’ai toujours trouvé ces prétendus « occultistes » si limités en tout ce qui concerne les choses réellement dignes d’intérêt sur terre, que je ne me sens aucun dénominateur commun avec eux. Mon rejet, mon mépris des « néopaïens » ne se base pas tant sur des données idéologiques ou doctrinales, que sur un profond sentiment d’ennui. Je ne parviens tout simplement pas à éprouver le moindre enthousiasme pour leurs marottes.

Il se trouve que j’aime mieux écouter les Caprices de Paganini ou la Symphonie n°1 de Chostakovitch, que débattre des nuances historiques du culte de la Déesse ; que j’aime mieux lire du théâtre Nô, ou des comics Swords and Sorcery, qu’un traité sur les boules de cristal ; et que j’aime encore mieux, – plutôt que d’aborder un sujet spirituel avec un adepte quelconque de ce paganisme de pacotille destiné aux boudins, aux inadaptés sociaux, aux végétariens, aux gouines et aux pauvres, qu’on appelle Wicca, – j’aime encore mieux, dis-je, regarder une page de pub ou un clip RnB : au moins les filles sont sexy.

Épargnez-moi, de grâce, la « plupart des Wiccans assumés », qui « ont les même intérêts » que moi – c’est faux. Je n’en ai jamais rencontré un seul qui fût dans ce cas. Ce que j’ai rencontré, ce sont des Wotanistes qui ont les mêmes intérêts que moi, et qui sont même capables d’en parler.

Très simplement, je trouve les Wotanistes plus éclectiques, mieux élevés, et généralement plus intelligents. Je ne fréquente pas les « néopaïens » pour la même raison que je ne souffre pas les imbéciles : je ne veux pas perdre un instant de mon très bref passage à Midgard avec des gens que je considère comme mes inférieurs. C’est ma conviction personnelle que les Wiccans et les Néopaïens sont absolument neuneus. Pour quelle autre raison ressortiraient-ils invariablement leur argumentum ad odium contre le Wotanisme, aujourd’hui que tous les documents sont accessibles et que l’extermination de notre – de leur – Peuple est quasiment parachevée ? Savent-ils seulement lire ? Sont-ils capables de penser à autre chose qu’à la mesure dans laquelle un point de doctrine est  « sexiste », « raciste » ou « homophobe »?

- Sir Shumule, 8 octobre 2012.