L'Île aux Bruyères : Toutes nos frayeurs se changeront en éclats de rire



Cours sur Gylfaginning 34, 32-43, donné le vendredi 26 août 2016 à 4.00.

5 commentaires:

  1. Merci beaucoup, c'est exactement ce que j'avais besoin d'entendre aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  2. Étendu sur la pampa normande, je me remets à peine du spectacle de la fille-sculptée-au-nombre-d'or que ma personne vient de croiser, et dont l'"argument berkanien" m'a littéralement soufflé.
    Et puis je me délecte de ce délicieux kennsla sucré/sacré, le regard porté au ciel, tandis qu'encore étourdi par l'apparition de l'ange incarné, je réalise à peine que je viens d'entrevoir un vol d'une demi-douzaine de mouettes particulièrement obstinées, en plein ciel ébroïcien !... bien loin de leur littoral chéri.
    Voici que je me risque à m'assoupir sur le duvet vert, emporté par les limpides paroles eddiques, attendant impatiemment l'irréductible miracle qui fait sortir les étoiles, et craignant seulement de m'éveiller entièrement saucissonné par une clique de Korrigans désoeuvrés, amoraux, et me scrutant de leurs maudites loupes enchantées..

    Merci infiniment !

    RépondreSupprimer
  3. Merci infiniment pour ces paroles merveilleuses, ce fut un bonheur de vous écouter !
    Ces derniers jours ont été "mouvementés" et vos Kennsla ne sont que lumière et beauté, cela permet de respirer. Merci.
    Douce journée, infinies grâces.

    RépondreSupprimer
  4. C'est avec émerveillement et admiration que je vous remercie pour ce génialissime enseignement. :)

    RépondreSupprimer