lundi 20 novembre 2017

Glorieux Prototypes

Gyðja Else Christensen

Notre âme, comme notre corps, est composée d'éléments qui tous ont déjà existé dans la lignée des ancêtres. Le « nouveau » dans l'âme individuelle est une recombinaison, variée à l'infini, de composantes extrêmement anciennes  C.G. Jung

Question reçue la nuit dernière : 

« Vous dites dans un cours qu'Else Christensen insiste sur l'importance d'étudier l’œuvre de Jung. Pourquoi est-ce si important ? Celui qui a l'Edda a t-il besoin de psychologie analytique ? »

M'est avis que l'insistance de la Gyðja Christensen, la Folk Mother, de mémoire bénie, qui fut le maître de Wodenson, est de nature pédagogique. Carl Gustav Jung a l'art, en plus du titre de docteur, qui bluffe toujours un peu le bobo, de formuler les lieux les plus communs de la Magie d'un ton « autorisé », « rationnel », « médical », pour ainsi dire, qui leur donne un tour de découverte scientifique récente.

Jung parle des Choses Anciennes au début du XXème siècle comme on y parlait phosphates, écluses et chemins de fer.

C'est très efficace. Mettons qu'un « citoyen lambda de 2017 » me demande aujourd'hui :

« Être dans le Siðr, c'est être "Wotaniste", c'est-à-dire disciple d'un vieil alcoolique libidineux auprès duquel Charles Manson fait figure de boy scout. Comment peut-on, décemment ? »

Je réponds aussitôt : « Le docteur Carl Gustav Jung, inventeur du terme "Wotanisme", dit que, si bizarres qu'ils paraissent, tous nos désirs ont une origine sacrée. Les refoulements et l'ignorance les font parfois tourner en caricatures distordues, mais il est toujours possible de localiser, à partir d'eux, la Source pure d'où ils ont jailli.

« Au sujet d'un de ses patients alcooliques, Jung écrit : "Son envie de boisson était l'équivalent, à un niveau inférieur, d'une soif spirituelle de plénitude, ou, en langage médiéval, d'une soif d'union avec Dieu".

« Gardant cela en tête, Ami, ruminez cette question : Quels sont les glorieux prototypes cachés derrière les envies qui vous troublent et vous épuisent ? »

Je me garde bien d'ajouter que cet Enseignement est plusieurs fois millénaire et que nous venons d'échanger des paroles d'Edda. Je le laisse opiner.

La Gyðja Christensen et Jung lui-même semblent avoir voulu nous dire en substance : Quand vous entrez au royaume des aveugles, fermez un œil !

Bénédictions endiablées.