lundi 23 octobre 2017

#JeSuisHarvey


Halte au puritanisme ! Bien sûr, les chrétiens vous disent que le sexe est mauvais ; mais c'est parce qu'avec eux, il l'est effectivement. – Sir Shumule  

L’actuelle soviétisation judéo-christiano-pudibonde des mœurs me terrifie – le monde vu comme la célébration d’un rite abrahamique dans un kolkhoze polonais non-fumeur. – Sir Shumule

De la plus petite apprentie figurante à la plus grande star, tout le monde à Hollywood sait très bien qui il faut aller sucer pour avoir un premier rôle dans un blockbuster – la vraie difficulté consiste à parvenir jusqu’à son entrejambe. – Sharon Stone

C'est le 23 octobre ! Nous venons d’entrer en Scorpion ♏ ! C’est la période la moins motivante de l’année en terme de rayonnement solaire. Mais ça ne me tracasse pas. J’ai une capacité d’automotivation surnaturelle. C’est génétique. Je n’ai jamais eu à vouloir qu’il se passe quelque chose dans ma vie. Je suis toujours parti du principe que c’était dans ma boîte à gants, pour ainsi dire, et que tout ce dont j’avais besoin, c’était d’un endroit pour le sortir et le déplier. 

Je suis très agacé par les gens qui demandent : « Bon, qu'est-ce qu'on fait ? Oh, ça bouge pas... Allons quelque part où ça bouge... ». Croyez-moi, il ne se passera jamais rien dans la vie de ces gens-là. Retenez : il y a trois types d'individus sur cette planète : ceux qui font que ça se passe ; ceux qui regardent ce qu'il se passe ; et ceux qui se demandent : « OMG !  mais que s’est-il passé ?! »

En ce qui me concerne, j’ai su que j’étais un Helluvah Holy Guru dès l'instant où j’ai reçu mes premiers hate mails. On m’a même recommandé de prendre des gardes du corps. Si un jour j'en prends, j'exige deux nains karatéka. Pour l’imagerie et la validation personnelle : quand tu viens d’accomplir un Rituel Majeur du Pentagramme et qu’encore paré de tes Ornements magiques, tu aperçois par la fenêtre deux nains qui montent la garde devant les grilles de ton Château, tu sais que tu ne travailles pas dans une compagnie d’assurance.  

Question du jour : « Vous enseignez un Wotanisme aristocratique, cultivé, raffiné, alors que la plupart des gens cherchent, dans le paganisme, à revenir aux cavernes. »

Réponse : C’est mon problème avec les « néopaïens » : ils veulent vivre dans le Treizième Guerrier mais n'y sont plausibles qu'en Wendolls. Autrement, ils étreignent des arbres, ou grondent, ou font des têtes de joueur de hautbois, mais les mêmes individus croient qu'"anévrisme" est un concept religieux hindou.

Parlant de comédiens : je forme le vœu que les muspelheimers d’Hollywood ne se laissent pas inhiber ! Qu’ils continuent de donner libre cours aux épanchements de leur version personnelle d’Harvey Weinstein !  Si les mœurs se réforment à La-La-Land, pas de troisième tome d’Hollywood Babylone ! Et ce sera votre faute !

Perso, j’aime bien l’idée du producteur salace, quand il est vraiment laid : d'abord, parce que j’éprouve un immense agrément à songer que ces actrices passionaria de gauche, bien-pensantes, féministes, politiquement archicorrectes, qui, à Cannes, traînent des airs compassés de reines en voyage, ont comme life goal ultime qu’un blobfish aussi répugnant qu’Harvey condescende à bien vouloir assouvir sa lubricité en elles. (Je veux dire : toute vedette posant à l'autorité morale est coupable jusqu'à preuve du contraire : elle mérite que le journaliste l’interrompe en lui demandant : « Au fait, rappelez-moi le nom de l’avatar visqueux de Jabba le Hutt dont vous avez quémandé les soubresauts obscènes afin d'obtenir ce contrat ? »)

Ensuite, parce que le feint effarement de tous les médias quant aux « révélations » de ce qui est, depuis toujours, la norme proverbiale du showbiz et de la politique, sert exclusivement à nous préparer une définition juridique du sexcrime – Or, je tiens cette vérité comme allant de soi que le Créateur m'a doué du droit inaliénable de lorgner la croupe de la serveuse en faisant des avances à ma voisine de table sans risquer vingt ans de rééducation citoyenne au goulag. #JeSuisHarvey

vendredi 20 octobre 2017

Keeping Up with the Kinslanders

La Métamorphose de Narcisse, par Salvador Dali

On me dit, au sujet de mon Questionnaire de Proust« Il semble que vous reveniez à la veine ultra-narcissique des grandes heures » et je ne sais pas du tout comment je dois le prendre.

Ce blog est presque exclusivement constitué d'extraits de mon Journal : forcément, j'égoïse du début à la fin ! Si l'on partait du principe que « le moi est haïssable », tenir un Journal serait ennuyeux. Et le lire mortellement ennuyeux.

Notez, nous avons bien imaginé placer des caméras dans toutes les pièces du Château, afin de produire en ligne le show de téléréalité Keeping Up with the Kinslanders. C'eût été, en outre, un moyen radical de s'assurer qu'aucun de nos invités d'Halloween n'oublie d'apporter un masque. 

Nous avons dû y renoncer, hélas, pour différentes raisons techniques, dont la principale a pour nom, dans le jargon des vidéastes : « Grosse angoisse à l'idée que les villageois du coin se pointent à la grille avec des fourches et des torches en criant "au bûcher les païens" »

Ce qui m'amène à la question du jour : pourquoi autant de nuages gris ce matin ?!? On ne devrait confier les commandes du système HAARP qu'à des esthètes. Si je suis l'ultra-narcisse que vous dites, la vie est pour moi une scène ; et si la vie est pour moi une scène, j'exige un meilleur éclairage. 

***
                                                                                      
Wodenson dit du peuple blanc : < Nous sommes notre pire ennemi… Nous sommes une race qui sollicite et encourage sa propre destruction > (Gates of the Mind, §1).

Un ami cher – très officiellement cardiologue, bien qu’il soit plutôt carabin à vie – me disait l'autre jour, en illustration de la chose : « Lorsque j’ordonne une médicamentation lourde à un patient, la première chose qu’il fait en rentrant chez lui est d’en consulter la notice, mais uniquement afin de s’informer des « effets secondaires », par pur masochisme morbide… Il a hâte de savoir en quoi ce remède peut lui nuire… »

Bien sûr, le sens de sa remarque était : l’ordre des médecins ne s’est pas donné la peine de brûler toutes les sages-femmes pour n'être pas obéi aveuglément aujourd'hui et, puisqu’un homme gravement malade s'empresse d'absorber tout ce qu’on lui prescrit, qu’importe qu’il en connaisse ou non les « effets secondaires » ?

Selon moi, le goût spécifiquement blanc des « effets secondaires » vient des années soixante, comme la pédale fuzz : c’est très précisément pour leurs effets secondaires que nos parents boomers pratiquaient le LSD et les vasodilatateurs antiparkinsoniens. 

Cela dit, le système finit par se mordre la queue : les coupe-faim actuels ont, sur les corps des femmes qui en prennent pour maigrir, des effets secondaires si déformants et irréversibles qu’elles feraient aussi bien de rester grosses de toute façon, aucun homme n’aura plus jamais envie de les voir nues.

Sur ce, je suis las. Puisse votre Cœur de Semaine être béni à tous les plans imaginables de l'existence – je vous aime tous – et n'oubliez pas : Vous avez besoin de magie tous les jours.

jeudi 19 octobre 2017

Julia Migenes a créé un monstre


Throwback Thursday ! Je suis brusquement sorti de l’enfance, à l’âge de douze ans, sur une piste de ski où je travaillais mon stawug, en voyant une coupure de journal, abandonnée dans la neige, où figurait la célébrissime photographie de Julia Migenes, dans le rôle de Carmen, en train de rouler un cigare sur sa cuisse.

C’est pourquoi l'arrivée simultanée, ce matin, des deux questions suivantes – pour rigoureusement eddiques et Forn Siðr qu'elles soient – me ravit :

Primo : « Un Kinsland ne peut s’établir n’importe où, Sir. Il lui faut le climat d’Europe. Si nous sommes à Bora Bora, qui s’attachera encore à Skaði, laquelle est, avant tout, championne de ski de fond ? »

Lol :)
 
Secundo : « Si Ostara correspond, dans l’ordre de l’année, à la naissance dans l’ordre de la vie, pourquoi enchaîne-t-on directement sur la Saison Sainte, qui, elle, correspond à la puberté ? Où sont passés les années d’enfance ? [Note – J’ignore absolument si mon correspondant s'est rendu compte qu'il énonçait, par cette dernière phrase, le drame essentiel de la condition humaine.] »

Ainsi donc, il est écrit que, jusqu'à la fin, les idées de « puberté » et de « ski de fond » seront pour moi inextricables !! Julia Migenes a créé un monstre. Ou, du moins, un Helluvah Holy Guru. Et, même à Bora Bora, j’allume une bougie pour Skaði quand j’écoute Carmen.

Julia Migenes en Carmen - et rien ne fut jamais plus comme avant...

mercredi 18 octobre 2017

L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc.L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc.L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc.L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc. L'oeuvre de Sir Shumule, c'est Sir Shumule; tu devrais faire un blog avec des pages laissées en blanc.