jeudi 26 janvier 2017

La Voie du Milieu : Invitation à l'Étude


Jóð ól Edda jósu vatni : Edda eut un enfant, qui fut consacré. (Rígsthula, 7)

Edda, première femme qui ait mis un homme blanc au monde, était extrêmement pauvre (Ríg, 4). Il en a été ainsi pour que l'humilité de sa condition équilibre, dans la mémoire de notre peuple, le souvenir de notre origine divine, afin que l'orgueil ne cause pas notre chute.

A quel degré de vanité nous aurait porté, sans cela, le fait que < la beauté de nos femmes, blondes, brunes, rousses, aux yeux verts, bleus ou bruns [soit] le désir de tous les hommes et la jalousie de toutes les femmes  >, comme il est dit (Wodenson, Qui est Blanc, §2)  ?... 

Il y a, cependant, une Voie du Milieu à tenir, entre la modestie héritée d'Edda et la fierté que nous inspire justement Heimdall Hallinskíði, notre père : nous jugeons ridicules les teintures de Beyoncé, Rihanna ou Shy'm, et nous avons tort : teintures, rhinoplasties et dépigmentations ne sont pas seulement des aveux, mais des messages codés : le spectacle un peu freak de ces tentatives est voulu par l’Éternel, afin de nous rappeler notre rang

Descendants biologiques du grand Wotan (et non pas seulement d'Asker et d'Embla, les deux golems conçus dans son laboratoire), nous sommes complètement différents des autres peuples et supérieurs à eux, de même que le grand Wotan est au-dessus de toutes les entités que ces peuples considèrent comme leurs dieux, ainsi qu'il est écrit : < Il préside à toutes choses et, tout puissants que sont les autres dieux, ils le servent tous, tels des enfants leur père > (Gyl 20, 5).

Notre peuple est un peuple béni, splendide, un peuple divin sans aucun doute, et jusqu'aux plus humbles d'entre nous, nous sommes les descendants des Ases. Curieusement, c'est l’Étude de l'Edda — le plus important de tous les ráðumk — qui nous renvoie à notre origine divine, c'est-à-dire à Heimdall. (NB : l'adultère fondateur du peuple blanc, le lien secret entre Heimdall (v.n. 128) et Edda (v.n. 14) = (128—14) = 114 = le Divin (1) au cœur de Son Système (14).)

— Comment sait-on que l'Étude est le plus important des ráðumk ?

— Parce que le grand Wotan, notre maître, a répété vingt fois à Loddfáfnir Inn-Thull, son élève : < Puisses-tu apprendre ces conseils : tu en jouiras, si tu les apprends > (Há, 112, 113, 115-117, 119-122, 125, 126-132, 134, 135, 137) !

— Pourquoi vingt ?

— Parce que, disent nos Sages, c'est cinq fois plus que la Völva n'a prédit le déliement de Fenrir et de Garm (Vo, 44, 49, 54 & 58), de quoi l'on déduit que l’Étude a le pouvoir magique (x 5) d'empêcher la Dystopie Orwellienne et de neutraliser l’État policier — i.e. elle fait échouer la Tyrannie et repousse Ragnarök. Vingt est, d'autre part, le nombre total de doigts sur le corps humain : l'homme blanc ne peut rien faire, ni aller nulle part, s'il oublie son origine divine.

— Pourquoi ?

— Parce que celui < qui ignore son passé gâchera le présent et détruira le futur >, comme il est dit (Pr, 39) : la seule œuvre qui vaille, la seule voie légitime, est celle qui mène au Divin, c'est-à-dire à l'Origine : la seule œuvre qui vaille, la seule voie légitime, est donc dans l’Étude.

— Quel est la meilleure façon d'étudier ?

— Passé halfr, après avoir fait Huð, on éclaire sa table (sur laquelle devait, autrefois, se trouver un crâne humain, en l'honneur de Mímir le Sage) avec des bougies en cire d'abeille, que l'on allume en conviant les Æsir dont on sollicite qu'ils guident l’Étude. Puis on ouvre l'Edda, après avoir dit : < Ráðumk þér, Loddfáfnir, en þú ráð nemir, njóta mundu, ef þú nemr, þér munu góð, ef þú getr >, et  formulé le Vœu : < Que notre Étude soit agréable et douce ! > On lit un Verset, dont on décline les niveaux d’ésotérisme selon la méthode Otswal (litt. « Autorité divine ») : 1. Othilia (« l'Héritière », signification simple et littérale : on cherche à asseoir, à établir en plénitude le sens premier du texte) ; 2. Sunniva (« le Don du Soleil » : sens allusif : on explore les symboles, les insinuations) ; 3. Alfhilde (« Celle qui combat sous la protection des Elfes » : sens caché, en deux parties : Iss [« glace »], le sens révélé par l'exégèse, et Hyrr [« feu »], le sens magique ou mystique). On prolonge l’Étude autant que possible, puis on referme l'Edda en disant « Alu ».

— Pourquoi faut-il « prolonger autant que possible » ?

— En vertu du principe : verse des marmites entières d'hydromel poétique sur la tête de ton élève : il finira bien par en avaler un peu...
                
Alu.