lundi 14 novembre 2016

Itinéraire de l'Assassin


Nous lisons dans le traité Ríki Skugga (2, 17) que les Quatorze surnoms par lesquels Egill Skallagrimsson désigne successivement le grand Wotan, notre maître, dans Sonnatorek, détaillent, de façon codée, tout le parcours initiatique du Vieux Mage : le kvæði recèle < l'écorce ouvragée du bouleau de Wotan > et, par conséquent, l'itinéraire spirituel parfait, puisque le grand Wotan < est, et sera toujours, le plus sage entre les hommes >, comme il est écrit (Vaf, 55). 

Ainsi donc, nous énumérons : 1. Vidurr ; 2. Friggjar Niðja ; 3. Her-Gauts ; 4. Elgr ; 5. Bileygr ; 6. Gauta Spjalli ; 7. Gerðumk Tryggr ; 8. Vagna Rúni ; 9. Sigrhǫfundr ; 10. Bróður Vílis ; 11. Goðjaðar ; 12. Míms Vinr ; 13. Ulfs of Bági ; 14. Vígi Vanr.

I. Monde Profane 
Said my name is called disturbance – I'll shout and scream, I'll kill the king, I'll rail at all his servants. – The Rolling Stones
1. Le fils aîné de Borr eut, au sortir d'une enfance perturbée (Wōđanaz), recours au parricide à des fins froidement politiques : le jeune Wotan mérite le nom de Vidurr (Assassin), et le plus clair de son œuvre profane se résume à une révolution de palais au cours de laquelle, sur instigation de sa mère Bestla, il trahit et massacra son trisaïeul Ymir – l'idée de meurtre est indissociable du personnage, et les Nornes elles-même (pourtant difficiles à épater dans le genre) se donnent le titre d'< amies de Wotan le tueur d'hommes >, comme il est dit (Darradtharljodth).

Conclusion : Que nul n'ait la prétention de s'imaginer trop coupable pour entreprendre de se rapprocher du Divin.

II. Noviciat

2. Parvenant au Noviciat, – Initiation Primordiale, – Wotan est appelé Friggjar Niðja, soit l'Époux de Frigg : la Femme est notre mode de connexion au Divin et, sans femme, l'homme n'a aucun pouvoir. Le Noviciat, comme le mariage, est l'accession à Erda, à l'application : le passage à l'acte, du virtuel à la praxis

III. Ordre Extérieur

3. Devenu Goði de Neuvième rang, Wotan s'appelle : Her-Gauts, Goði des Armées (i.e. Maître-Stratège). « Goði » va de soi, puisqu'il vient d'être ordonné – et le Her, « des Armées », souligne ce que l'Initiation comporte d'essentiellement alchimique : le « mal » n'est qu'un excrément de Bien : changer le plomb en or consiste, en réalité, à lui rendre sa nature originelle : « Wotan conspirateur-politique-et-assassin-d’État » n'était qu'un dégradé de « Wotan génialissime-stratège-militaire ».

4. Au Huitième rang, Wotan est Elgr, un Élan (Alces), parce que le Secret des Runes et des Sentiers d'Yggdrasill, le Secret de l'Hagall Hreinn (« Voie du Cervidé sous la Grêle »), lui est remis, et qu'il a pour tâche de l'étudier sans cesse, comme il est écrit : < les cerfs se nourrissent continuellement des feuilles de l'Arbre-Monde > (Grím, 33).

5. Au Septième rang, Wotan est Byleigr, « regard vacillant », parce que les excès invraisemblables du Seiðr le font défaillir, chargé de l'électricité de mille étreintes amoureuses savamment canalisées, accumulées, de mille horreurs, serpents, plaies de dagues, fièvres artificielles, et lentes strangulation de cordes, maîtrisées par une souveraine volonté sous la tutelle silencieuse d'Aegishjalmur et de Vegvisir griffus...

6. Ayant complété l'apprentissage Externe, « chapeautant » celui-ci, Wotan devient Gauta Spjalli, Ami des Goðar, puisqu'il est désormais le canal, la charnière par laquelle ceux-ci se connectent au Deuxième Ordre. 

IV. Ordre Intérieur 

7. L’Érule est le Prince-Prêtre réalisé : Gerðumk Tryggr, le Seigneur à la Lance. Best hyéronyme 5°= 6# ever.

8. Au Cinquième rang, il met en œuvre les Pouvoirs opératifs de la Magie Sacrée, et modifie donc le monde phénoménal à sa guise : il est, par conséquent, appelé Vagna Rúni, Celui qui déplace les constellations. Note : Vagna Rúni peut également se traduire par « Ami des Chars », parce que ce niveau correspond à Ear, sphère d'Yggdrasil alimentée par le redoutable Sentier de Raidhō ᚱ, rune dont le nom signifie « Char ».

9. Au Quatrième rang, il est Sigrhǫfundr, Chef Victorieux, parce qu'autorité suprême des deux Ordres inférieurs : il a vaincu, est parvenu au terme, au chef de son Accomplissement Personnel : il ne peut aller plus loin en restant lui-même

V. Traversée de l'Abîme

10. La Traversée de l'Abîme détruit, néantise, tout cet Accomplissement, et toute l'identité de Wotan : il n'est plus que Bróður Vílis, le très anonyme « Frère de Villi ». 

VI. Ordre des Maîtres 

11. De l'autre côté du Bifröst, nous le retrouvons « Sublime Thull », entouré de ses brillants disciples, et révéré par eux comme Goðjaðar, Divin Seigneur. 

12. Il devient alors Mage et Prophète, i.e. Verbe par laquelle la Sagesse est rendue au Monde – ce pourquoi il est, tout naturellement, appelé Míms Vinr : Ami de Mímir. 

13. Enfin, au Premier rang, il réintègre sa Formule Secrète intime, la quintessence de son être, dont la nature est de repousser Ragnarök, – d'empêcher l'avènement de Big Brother Fenrir –, et qui doit donc être appelé Ulfs of Bági : l'Ennemi du Loup. 

VII. Conclusion

14. Il a forcé toutes les barrières, dépassé tous les niveaux. Et de même que Veðrfölnir est le Faucon « blanchi sous le harnais », litt : Celui que la tempête a blanchi, Wotan est devenu Vígi Vanr, l'Habitué des Combats : quelles que soient les épreuves, les tragédies, les hantises et les terreurs de l'âme que nous puissions subir, elles ne sont, pour le Vieux Maître, que business as usual : il est l'Initié complet, rompu – intégralement délivré.