dimanche 24 janvier 2016

Glamour Chamanique


Cinquième Dimanche après Yule, 1.12
Sól in 03° 24' ♒ — Máni in 02° 30' ♌


Comment le Vieux Goði peut-il être < Maître en Tromperies > (= Skollvald, cf. ÓN, 6) tout en étant < Véridique > (= Saðr, cf. Grím, 47 ; Gyl ; ÓN, 8) ? La réponse est double, elle aussi : 1. Les gens, aujourd'hui, détestent la vérité en soi, et l'on ne peut, paradoxalement, plus la leur faire intégrer que par tromperie, comme un médicament amer sur un morceau de sucre. 2. La Stan du grand Wotan est purement véridique : elle s'applique, et s'inclue, en Cweorth, dans le visuel, le "glamour" de la rituélie, qui est une tromperie, puisqu'il a pour objet d'enflammer, non l'esprit des personnes présentes, mais le cœur de l'officiant. EHXI

Il arrive que l'on ne ressente pas d'enthousiasme durant l'Invocation (ou la prière personnelle). Il faut alors agir comme si l'on en ressentait, enflammant son cœur au moyen du sens des paroles, et du "glamour" chamanique C'est similaire à la façon qu'ont certains bilieux de s’échauffer progressivement dans la conversation au moyen de leurs propres invectives, jusqu’à devenir réellement fâchés : on dit d'eux, avec justesse, qu'ils "se mettent en colère".De la même manière, il faut parfois, dans l'Invocation, s’échauffer, se mettre soi-même en état passionnel Wotan est appelé Gapþrosnir ("le Frénétique"), Göllnir ("Celui qui hurle"), et Ómi ("Celui qui vibre") : il faut entrer, de force, du feu et de l’intensité dans ce que l'on récite. A la fin, l'enthousiasme devient réel : votre cœur brûle pour le Divin, et vous invoquez avec une authentique ferveur : la tromperie maîtrisée vous a rendu impeccablement véridique.