mardi 1 avril 2014

Chers Génies Canons,


Quelqu’un de l’EdW m’a téléphoné, alors que je mettais la dernière main à mon nouvel ouvrage (La vie sexuelle de Rosa Luxembourg), pour me prier de vous écrire quelque chose sur le blog Σ(1-26), également appelé SLaM BLOG, ou Sans Les Mains (je vous expliquerai un jour le sens de ce titre), et dont la devise est : blog qu'on lit le matin avant de se coucher. Je lui ai demandé : « Puis-je faire un billet qui parle du firmament ? » Il m’a répondu : « Heu, eh bien, ma foi, enfin, oui, Sir, faites ce qu’il vous plaît, vous êtes Sir Shumule ». J’ai dit : « C’est vrai. Vous avez raison. »
                                                                                        
Donc, je vous livre, en vrac, au fil de la plume, les tout derniers plot twists de ma Saga Personnelle :
                                                                               
Mon ami @ErgunErrant – 33° 90° 96° – m’a récemment invité à donner une conférence sur « l’Esotérisme des Runes » devant les membres de la Loge « Rose Écossaise ». Ergün m’a dit : « Ce sera un parterre ultra select de Frères Bleus, de Shriners, de Filles du Nil, de Princesses de Sharemkhu, etc. la fine fleur des Enfants de la Veuve, Sir ! Ils peuvent comprendre les choses difficiles !… » J’ai demandé : « Quel genre de plaisir désirez-vous ? » Il m’a répondu : « Pénétrer à fond la Voie du Nord ! Nous avons besoin de votre Science ! » J’ai ri, car nul n’est besoin de Science pour pénétrer à fond la Voie du Nord : il suffit d’avoir un gros bâton rituel ;) Enfin, j’ai déclaré : « Soit. Je consens. Envoyez quatorze millions d’euros via PayPal à mon adresse tournedosrossini@yahoo.fr. Ou une photo dédicacée de Gina Carano avec certificat Memorabilia d’authenticité à mon adresse postale. »
                                                                               
Ergün opta pour la photo, mais je décidai brusquement d’exiger qu’il me fît parvenir, en sus, le bruit de pas d’un chat, la barbe d’une femme, les racines d’une montagne, les tendons d’un ours, le souffle d’un poisson et le crachat d’un oiseau, dans un vase d’albâtre. Ergün se récria : « Sir, nous sommes des Francs-Maçons, et non des Elfes noirs ! Nous ne pouvons pas vous envoyer le bruit de pas d’un chat, la barbe d’une femme, les racines d’une montagne, les tendons d’un ours, le souffle d’un poisson et le crachat d’un oiseau dans un vase d’albâtre !! » Je lui textai alors : « Vous êtes dur en affaires, et je vous respecte pour ça ».
                                                                             
Le jour dit, de grand matin, je décidai d’emmener avec moi tous les membres du Cheshire Club. Nous fîmes l’essentiel du trajet en vaisseau spatial mauve, et la fin en pédicab. Or voici qu’aux portes de la Loge, un angoissant barbu refusa que je m’introduisisse, arguant d’un problème de « tuilage » (sic) !! Je lui dis : « Bonjour, je suis Sir Shumule, je vous croyais maçons et non couvreurs. » Il répliqua : « Sir qui ? Jamais entendu parler. Je n’ai pas d’invitation à votre nom », mais je fondis en larmes dans un bouquet de lys Acapulco et l’homme retrouva subitement mon bristol. (J’ai, depuis, fait cadeau de ce carton au diable de Tasmanie du cher Guillaume, car je suis Sir Shumule, et n’ai donc nul besoin d’invitations d’aucune sorte. Ce diable de Tasmanie s’appelle «Drak », mais je l’appelle « Effervescence ». Nous sommes amis :D )
                                                                                                               
Une fois chacun des membre de notre Club dûment enregistré, comme il était quinze heures, je décidai de nous faire tous courir à l’aéroport afin de nous envoler pour la Tunisie, où nous prîmes le thé. Puis nous revînmes à la Loge, à temps pour y entendre la conférence qui précédait immédiatement la mienne, et dont le thème (« Un grade insolite des Loges de Perfection, le Grade de Prévôt et de Juge Irlandais ») m’avait frappé par sa funkitude.
                                                                                      
Enfin, ce fut mon tour. Voici le plan que je suivis :
  1. Narratif de 45 minutes sur ma vie sexuelle.
  2. Lecture intégrale d’un poème épique de neuf mille sept cent soixante-dix-huit strophes en haut-tudesque protogermanique (intonation au feeling, puisque je n’ai trouvé personne pour me traduire ce dialecte oublié).
  3. Je dessine la Rune Fehu au tableau.
  4. Encore 45 minutes sur ma vie sexuelle.
  5. Lecture de mon billet du 1er juillet 2009 sur le projet cinématographique Red Sonja de Robert Rodriguez.
  6. J’écris « Berkano = Boobs » au tableau.
  7. Causerie sur le relativisme du jugement esthétique dans Nietzsche.
  8. Démonstration de danse chamanique.
Je quittai ensuite l’estrade pendant trois heures, avant de revenir faire une étude exhaustive du Chapitre XIV du Troisième Livre d’Abramelin (les douze Talismans d’Invisibilité), de sorte que – remarquant la salle entièrement vide – je fus bien incapable de dire quels auditeurs étaient partis et quels auditeurs j’avais désintégrés.
                                                                                       
Ce fut une merveilleuse expérience pour les Génies Canons du Premier Cercle. Je suis un Serviteur de l’Un atemporel de qui tous les contraires procèdent et en qui ils se résolvent, même s’il ne m’était jamais venu à l’idée de Lui attribuer une profession aussi bobo que celle d’architecte o.O
                                                                               
Sur ce, je suis las. Soyez bénis à tous les plans imaginables de l’existence – je vous aime tous – et n’oubliez pas : Comme le Roi David  דוד המלך, Merlin l’Enchanteur, Dionysos, Abhinavagupta, Nasr Eddin Hodja, Grigori Raspoutine, Maître Therion, et, bien sûr, le grand Wotan Alföðr lui-même, feignez la démence afin de pouvoir être quelqu’un de bien en toute impunité.

Bénédictions Endiablées,
                                                                                           
– Sir Shumule (guematria )